[C’était…] Mai

blog bilan mois

 

Il a 3 jours de retard, le voici, le voilà : le bilan de Mai ! Ce bilan est un peu à l’image de mon état d’esprit du moment. Il est un peu vide et pas forcément très enthousiaste. Vous l’aurez remarqué, je suis beaucoup moins régulière en ce moment. J’ai moins envie d’écrire et je ne me force pas. Je fais en peu selon mon humeur et on verra ce que ça donne. C’est peut-être le début de la fin de ce blog, peut-être que l’envie reviendra… En attendant, retour sur le mois de Mai !

 

Les moments marquants de Mai

Mai a été dans l’exacte lignée du mois précédent. Ca a été très calme et mes journées ont été essentiellement rythmées par ma recherche de boulot. Début mai, j’avais eu une touche un peu improbable par mon réseau. J’avais décroché un entretien en last minute, j’étais allée à Bordeaux. 2 jours après, je rencontrais une des associée à Toulouse. Ils ont mis pas mal de temps à revenir vers moi mais 2 semaines plus tard, alors que je pensais que c’était mort, mon téléphone a sonné. Jusqu’à ce qu’il me dise « on vous fait une offre », je me préparais déjà à entendre une mauvaise nouvelle. Tout s’est passé très vite puisque j’ai commencé le lendemain. 3 jours intenses où j’ai absorbé beaucoup de nouvelles choses, où je suis allée à Bordeaux sur une journée pour une formation express. Pourtant le lundi matin, après seulement 3 jours de collaboration, mon téléphone a de nouveau sonné à 8h15. Je me suis fait virer. Improbable. Le motif invoqué est tellement… invraisemblable que je n’ai même pas envie de revenir dessus. 

J’ai vraiment accusé le coup. Pendant 3 jours ça a été difficile. Je pensais être passée à l’étape suivante, on commençait à se projeter, à réfléchir plus sérieusement à nos projets en attente. J’étais sortie de cette période de chômage. Bref, j’étais dans un nouvel élan. Et je me suis fait faucher en plein vol. Le plus dur au final, ce n’est même pas de perdre ce boulot. Vu comment ça s’est passé, je crois que c’est aussi bien. Ce qui est dur, c’est d’être de nouveau à l’arrêt forcé, de voir tous nos projets de nouveau en stand by et de ne pas avoir le contrôle. Mais c’est là que je me rends compte qu’il n’y a pas de hasard. Le dimanche soir j’ai appris que j’avais été retenue pour un entretien sur une candidature envoyée quelques jours plus tôt. Allez savoir pourquoi, je n’ai pas répondu tout de suite pour dire que je ne cherchais plus… Bien m’en a pris. Le hasard n’existe vraiment pas. 

Jeudi dernier j’ai donc passé un entretien. Je regarde de nouveaux les offres. J’attends un retour en début de semaine prochaine, on verra bien. Au quotidien, j’ai repris mon petit rythme tranquille, je profite, je vis un peu au jour le jour. C’est nouveau pour moi et je me surprends à aimer ça. Je me rends compte que mine de rien, j’ai quand même une certaine force en moi. Au bout de 3 jours,j’avais digéré cette mauvaise blague et retrouvé mon équilibre. Je réfléchis à des choses pour le mariage. Je me gave de séries, le genre de trucs qu’on a jamais le temps de faire d’habitude. Bref, la belle vie 🙂

 

Les achats de Mai

Je n’en ai jamais parlé ici mais depuis quelques mois/années maintenant, j’ai réparti mon budget mensuel. J’ai calculé combien je payais de charges mensuelles. Retirées à mon salaire, il me reste une somme que je partage entre épargnes et dépenses annexes (sorties, shopping, déco, resto, imprévus…). J’ai décidé de mettre une certaine somme de côté tous les mois. Ce qui reste est réparti entre les 4 ou 5 semaines du mois, ce qui me donne un budget hebdomadaire. Ca évite de claquer 200 euros la première semaine du mois et de se retrouver à devoir pomper dans l’épargne en fin de mois. Globalement, ça marche plutôt très bien. 

Depuis que je suis au chômage, je gagne donc forcément une somme inférieure à mon salaire tous les mois. Ayant quitté la région parisienne, nos charges ont diminué. J’ai décidé de maintenir mon objectif d’épargne. La différence de revenus qui n’est pas absorbée par la baisse des charges est donc répercutée sur mon budget dépenses annexes. Mais vu que je sors assez peu, je n’ai aucun mal à le respecter. Je fais assez peu de shopping mais je n’ai pas l’impression de me priver. Je me rends compte que je n’ai pas besoin de grand chose et que mes placards sont déjà bien remplis ! 

Ce mois-ci, je me suis simplement acheté un gommage Sephora, découvert sur le blog de Lalu Totale. Il s’agit d’une poudre gommante, contenue dans une sorte de salière, que vous pouvez mélanger à n’importe lequel de vos produits habituels : huile démaquillante, gel lavant, mousse visage ou simplement de l’eau. J’aime beaucoup le fait de ne pas avoir un produit supplémentaire dans ma routine. Et le format est ultra économique ! Et rien à voir, je me suis acheté un joli sac cabas rose poudré de chez Mango pour l’été ! Ras le bol du noir et même si le soleil rechigne à se montrer (oui oui, même dans le sud), il est temps de sortir les couleurs d’été ! 

 

Mai en photos

En Mai, nous sommes partis à la découverte de notre région. On est allé faire une randonnée dans les Pyrénées, à côté du village de Cauterets. Assez physique puisque tout l’aller se fait en montant, mais heureusement, le retour descend ! Et ça valait le coup ! 

 

Des articles lus sur d’autres blogs 

J’ai moins écrit mais j’ai surtout moins lu les autres blogs. J’ai du mal à trouver de la nouveauté. Hellocoton nous rabâche sans arrêt les mêmes sujets, ça donne moins envie. Comme vous pourrez le voir, il y a beaucoup d’articles maternité. Vous allez vous dire que ça me travaille… Et vous n’aurez peut-être pas tort 😛

Annouchka a écrit un très bel article sur les premières fois. Ce sont tous ces petits moments spéciaux qui marquent la vie d’un enfant et forcément celle de ses parents. 

Une fois encore, je vous parle d’un article écrit par Clarisse des Délices de Framboise. Elle nous parle de ces jours moins faciles, moins « instagramable », ceux dont on parle souvent moins. Pourtant, ils font aussi partie du quotidien. C’est peut-être grâce à eu qu’on apprécie d’autant plus les bons jours. 

Virginie de Ne le dites à personne a aussi frappé dans le mille avec son article qui compare marketing et éducation. J’ai beau travailler dans le domaine, je n’avais jamais fait le lien. Et y a pas à dire, rien se perd, rien ne se créé, tout se transforme ! ^^

Dernier article qui m’a beaucoup touchée, c’est celui de Charlotte aux petits pois, sur le deuil périnatal. Ce sont des moments difficiles à traverser pour un couple et une famille. Mettre des mots dessus fait sûrement du bien et ceux de Charlotte sont particulièrement beaux.

 

Et toujours, pour suivre le blog au plus près, abonnez-vous à la newsletter !

 

 

 

2 commentaires pour “[C’était…] Mai

  1. Tes photos sont superbes… 🙂 J’adore les pyrénées.
    Quant à ce licenciement, et bien, comme tu le dis avec philosophie, il valait peut être mieux ne pas commencer dans cette boite vu ton histoire.
    Merci pour le petit mot à l’égard de mon article. Cela me touche beaucoup.
    Je (re)découvre ton blog. Les derniers temps, je m’étais faite plus rare sur la blogosphère. Un peu trop de « paraitre ». Mais redécouvrir les petites pépites de blog qui m’ont fait aimé cet univers, c’est un tel plaisir!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.