A vous lire #14 Les débutantes de Courtney Sullivan

 

Pour commencer l’année littéraire, je vous présente une de mes lectures de la fin de l’automne. Ce livre n’a rien de récent, il a été publié en 2012. De mémoire, j’avais lu le résumé dans un magazine féminin et il m’avait donné envie. Je l’ai croisé quelques temps plus tard dans les rayons d’une librairie et il a rejoint ma PAL. Aujourd’hui, je vous présente donc Les débutantes de Courtney Sullivan.

 

En quelques mots

Un roman d’apprentissage qui relate les parcours de quatre jeunes femmes pleines d’avenir. Sally, Célia, April et Bree se rencontrent sur le campus de Smith, une université connue pour son esprit féministe et libertaire.

 

Dans les débutantes, l’auteur raconte donc la jeunesse et l’évolution de 4 jeunes femmes. On suit 4 jeunes filles totalement différentes, avec des perceptions de la vie différentes et avec des objectifs variés. Elles viennent de milieu différents mais leur vies convergent du fait de leurs études. Elles se rencontrent à l’université et c’est là que naît une belle amitié. Mais que devient cette amitié au fil des années ? Comment les filles évoluent-elles chacune de leur côté ?  

 

 

 

Et dans ces mots

Les débutantes, c’est un roman féminin et féministe. Cet engagement ressort par de nombreux aspects. Il y a notamment le personnage d’April. Cette jeune femme traumatisée par les hommes fait de la cause féminine son combat. Elle y consacre son temps, son énergie et sa carrière. Il faut également noter que le roman se déroule en grande partie à l’université de Smith. C’est l’une des université exclusivement féminine américaine. Les filles y évoluent entre elles pendant 4 ans, dans une bulle. Leurs idées en sont forcément impactées, tout comme leur perception du monde. Elles se construisent avec cette vision de la femme, puissante et libre. Il y a d’ailleurs très peu de place pour les hommes dans le récit. 

Le roman parle aussi de ces amitiés qui perdurent au fil des ans même si elles évoluent. Il y a là une jolie réflexion sur le concept même de l’amitié : sur la façon dont chacun la vit, dont elle est perçue. On découvre au fil de l’histoire l’amitié entre les 4 jeunes femmes, comment elle s’est créée, comment elle a grandit et comment elle perdure.  Chaque épreuve les rassemble. Si la vie quotidienne peut les éloigner, dans les moments difficiles leur amitié resurgit. C’est notamment le personnage de Célia qui incarne cette force de l’amitié. Elle a un passé sain, une famille aimante. Elle devient le pilier central du quatuor et sert de ciment à cette amitié. 

 

 

Les débutantes, c’est aussi une réflexion sur le modèle individuel que chacun suit. On a beau vivre les mêmes choses, chacun les assimile différemment selon son histoire, son passé, sa famille. On voit cela notamment avec Bree et Sally. Le roman évoque leur parcours familial et la façon dont elle construise leur propre famille. On parle alors d’homosexualité, de couple peu conventionnel ou qui sort des normes. Le rapport à la maternité est également abordé. Ces quatre femmes ont chacune leur vision et leur interprétation de la femme dans la société. Chacune a son individualité et le roman met en lumière la diversité des femmes. 

 

Mon avis

Pour être honnête, j’ai mis du temps à apprécier la lecture. Le récit commence par un flash back et c’est difficile de rentrer dans l’action. Toute la première partie du roman est consacrée au récit du passé. Selon moi, cela n’apporte pas grand chose à l’histoire et cela la ralentit. Raconter cette période de l’histoire des filles en se plaçant à l’époque des faits aurait été plus agréable. Par ailleurs, ce récit du passé est fait alternativement selon le point de vue des différentes filles. De ce fait, il y a des redites et des répétitions. Là encore, cela a plutôt tendance à ralentir le récit.

 

 

La seconde partie du roman est beaucoup plus dynamique puisqu’on revient au présent. C’est à ce moment là que je me suis attachée aux personnages pour de bon. On se sent bien plus proche d’elles. Malgré tout, j’ai aimé voir l’amitié des filles se former, c’est le genre d’amitié dont j’ai rêvé pendant mes études. Voir cette amitié être parfois malmenée mais survivre à tout, c’est beau. 

Les personnages sont attachants et variés. Comme dit précédemment, chacune a une personnalité forte et une histoire bien à elle. On est loin des clichés de jeunes femmes américaines à l’université. Il y a une vraie recherche des héroïnes de l’histoire. C’est un roman qui est à la fois drôle, émouvant, dramatique. Les émotions sont suggérées et amenées en douceur. 

 

 

Sans être un coup de coeur, Les débutantes a finalement été une lecture plutôt agréable. 

 

 

 

 

2 commentaires pour “A vous lire #14 Les débutantes de Courtney Sullivan

  1. Ce livre me parle mais impossible de savoir si je l’ai déjà lu ou si je m’étais dit qu’il fallait que je le lise (bonjour la mémoire) !
    Merci pour ta chronique,
    Je t’embrasse

    1. Ca m’arrive aussi! Pour peu que le résumé ressemble un peu, on a vite fait de s’y tromper. La dernière fois il m’a fallu lire 120 pages d’un bouquin pour réaliser que je l’avais deja lu…

Laisser un commentaire