A vous lire #12 La théorie de la tartine de Titiou Lecoq

 

Hello ! Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas discuté lecture. Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’un roman que j’ai lu très récemment, que j’ai dévoré même : La théorie de la tartine de Titiou Lecoq. Je l’avais dans ma PAL et Jen m’a conseillé de le lire rapidement. Et elle avait bien raison ! 

En quelques mots

 

En 2006, lorsque Marianne découvre sur le net une sextape postée par son ex, elle ne trouve pour l’aider qu’un hacker immature et un journaliste visionnaire qui croit qu’Internet va transformer le monde. Dix ans et les chocs de la jeunesse (enfants, travail, amours) plus tard, que deviennent notre ex-étudiante blogueuse, le jeune pirate et l’homme de presse idéaliste ? Internet a tout bousculé…

 

Dans la téorie de la tartine, on suit deux hommes et une femme qui se rencontrent à cause d’ (ou grâce à) une très mauvaise blague d’un ex en colère. De leur rencontre naît une amitié hors des normes. On suit leur vie au fil des mois puis des années. Internet tient une place centrale dans leur vie, chacun à leur façon. Comment internet a changé leur vie ? Est-ce en bien ou en moins bien ? Que peuvent-ils en attendre pour l’avenir ? Paul, Christophe et Marianne vont évoluer avec et par internet, pour le meilleur et pour le pire. Le roman comme vous l’aurez compris est centrée autour du rôle qu’internet joue dans nos vie. C’est un environnement que Titiou connait bien puisqu’elle est l’auteur du blog Girls and geeks, un vieux de la vieille. 

 

 

Et dans ces mots

La première partie du roman nous raconte l’internet des débuts, celui qui n’était réservé qu’une petite partie de la population, qui évoluait discrètement. Ce sont ceux qui ont su voir son potentiel mais aussi ceux qui ont vu en lui une source de liberté, un espace vierge et sans règles pour s’affranchir des contraintes de la vie réelle. La seconde partie du roman explique bien les dérives modernes d’internet. On prend conscience de toutes les informations qu’on livre au quotidien, des enjeux du net et des business qui se jouent en arrière plan. Dans cette seconde partie, toute cette génération qui a cru en l’utopie d’internet a en quelques sortes pris une énorme claque. La conclusion est un peu sous la forme du « avant c’était mieux » et je dois dire qu’Internet est peut-être l’un des seuls cas où c’est probablement vrai.

 

 

Le roman traite aussi des dangers des réseaux sociaux (sous la forme de Youporn, qui voit le jour au début du roman). La notion de viralité est un des ressorts de l’intrigue. C’est assez effrayant de voir ce qui peut se passer quand quelqu’un détient une information sur vous et décide de la rendre publique malgré vous. De quoi se poser des questions et de demander si on a envie de continuer à se révéler sur le web. 

J’ai aussi trouvé très intéressant de voir comment des rencontres peuvent parfois influencer nos vies. Dans le roman, les 3 personnages sont à des carrefours de leurs vies. Il faut qu’il fasse des choix. La rencontre de Christophe et Marianne surtout est déterminante pour la suite de leur existence et donc de l’histoire. Elle va bouleverser leurs choix et la suite de leur parcours. De la même façon, la rencontre entre Paul et Marianne et le lien un peu spécial qu’ils vont tisser va dicter leur évolution pour les 10 années suivantes. On peut d’ailleurs se demander à la fin du roman s’ils ne regrettent pas de s’être rencontrés. On réalise que notre famille, un ex, nos parents, notre conjoint, nos enfants sont autant d’élément qui impacte notre vie. Et qu’on est pas si libre de ses choix qu’on le pense. Ou du moins que ça déplace le curseur. 

 

 

Mon avis

J’ai lu le roman en deux fois. Il fait 400 pages mais ça se lit vite et bien. 

Une des caractéristiques principales du roman c’est le style de Titiou. A l’image de la blogueuse qu’elle est, il est léger, décontracté. C’est très vivant, spontané. C’est un peu inhabituel et ça peut surprendre dans un roman. Mais pour ma part c’est un des éléments qui m’a aidée à rentrer rapidement dans l’histoire. Si vous n’aimez pas trop lire ou que vous voulez quelque chose de pas trop prise de tête, ça peut vous aider. Ce style mordant et sans chichi, c’est aussi ça qui lui permet d’aborder des sujets pas très fun. C’est le quotidien sans fard, c’est le sale coup d’un ex, c’est le net démystifié. Et je pense que ça, ça aurait pu être rébarbatif avec une plume plus formelle. En l’occurrence, le style de Titiou est très adapté au thème. 

J’ai beaucoup aimé cette petite explication du monde du net. Connaitre ses origines, d’où il vient et comment il a évolué, savoir un peu aussi ce qui se trame en fond. Revenir 10 ans en arrière, c’est aussi l’occasion de se demander où soi même on était, ce qu’on faisait, comment on utilisait internet. C’est le genre de roman qui mine de rien est très bien documenté. Et si la lecture est légère, elle n’en reste pas moins instructive. Il y a à mon sens une vraie critique d’internet, des réseaux sociaux et des médias. Et il n’y a pas à dire, ça fait réfléchir. 

 

 

Dans La théorie de la tartine, ce que j’ai bien aimé aussi ce sont les personnages. Ils sont un peu clichés mais c’est aussi comme ça qu’on s’identifie (ou pas) à eux. J’ai trouvé qu’ils étaient aussi antipathiques qu’attachants. Paul, c’est le mec geek avec qui j’aurais 0 affinité dans la vie et qui aurait tendance à m’agacer. Mais il a un côté touchant et on se dit qu’il aurait pu être totalement différent sans ses parents. Marianne c’est la nana jeune qui ne se prend pas trop la tête, intelligente mais qui ne sait pas trop ce qu’elle veut faire. Au final, elle va se perdre un peu en chemin, parce que la vie n’est pas toujours facile à suivre. Et Christophe c’est le mec gentil et droit, un peu mou mais qui veut bien faire. Il va lui aussi se perdre un peu en chemin mais parce qu’il veut trop bien faire justement. 

Je n’ai fais le lien entre le récit et le titre qu’à la fin. Je ne vous en dis pas plus mais la tartine retombe toujours dans le mauvais sens il parait 😉

 

 

 

6 commentaires pour “A vous lire #12 La théorie de la tartine de Titiou Lecoq

  1. J’avais hâte de lire ta chronique ! =)
    Et encore une fois, elle est très juste, ce sont les mêmes raisons qui ont fait que je te l’ai conseillé quand je l’ai vu dans ta PAL ^^
    En tout cas, contente que le livre t’aie plu !

    1. Je ne connaissais pas du tout! Je vais regarder les autres qu’elle a écrit parce que j’ai vraiment accroché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *