Oman, la perle d’Orient

 

Au mois de septembre, j’ai eu la chance de partir découvrir un pays que beaucoup ne connaissent pas. A l’époque, je ne savais pas le situer précisément sur une carte et surtout je n’imaginais pas combien j’allais tomber sous le charme. Je me suis envolée pour une destination au nom un peu mystérieux, à 1000 lieux de nos contrées européennes. Et j’en suis revenue enchantée !

Oman, un pays pas comme les autres

Avant de vous parler des paysages, de ce qu’on voit à Oman et surtout de ce qu’on y fait, j’ai envie de vous parler des omanais. Des gens qui peuplent ce pays si singulier. Il y a beaucoup de pays à propos desquels on vous dit que les gens sont gentils, accueillants, souriants. Personnellement, en Europe il n’a aucun pays où ça m’a marquée. A Oman, c’est ce qui définit le gens. Nous avons été accueillis partout avec de grands sourires, des poignées de mains chaleureuses et une envie de partage. L’humour n’est pas universel mais malgré la barrière de la langue, une complicité s’est vite créée avec nos chauffeurs et nous avons partager de nombreuses plaisanteries. Un souvenir en soi.

 

 

C’est un pays qui est souvent assimilé aux autres pays arabes, aux pays du Golf. Et pourtant, il en est très différent. C’est le pays qui est resté le plus traditionnel, loin des étalages de richesses. C’est un milieu préservé, qui a su garder ses richesses et sa culture, ses valeurs et son mode de vie.
Peu connu dans l’actualité internationale, le pays a tout simplement décidé de ne pas s’impliquer dans les conflits internationaux. Il est donc peu probable que vous en ayez entendu parler dans les médias. Il s’est néanmoins imposé comme un acteur économique et a connu développement spectaculaire depuis 40 ans, notamment avec le gaz, le pétrole, les ressources minières.

D’Oman, j’ai gardé le souvenir…

Des montagnes. Ce sont des canyons et des falaises splendides avec une route qui grimpe inexorablement. Au fil des kilomètres, on découvre des petits villages reculés, interrompus par des troupeaux de chèvres qui traversent les routes. C’est minéral, tellement brut. La nature démontre ici toute sa force. Les amoureux de nature, de balade, de trekking et de via ferrata trouveront assurément leur compte. J’ai eu la chance de pouvoir séjourner à l’hôtel Alila, l’un des plus beaux hôtels du monde. Si un jour vous avez la chance de pouvoir y séjourner, profitez de ce moment hors du temps. Un matin, à 5h, assis sur la terrasse, nous 5 petits français, nous avons regardé le soleil se lever. Nous étions seuls, au milieu des montagnes. C’est le genre de moment qui n’a pas de prix.

 

 

 

 

De la mer. Nous avons pu découvrir Mascate depuis la mer et surtout partir à la rencontre des dauphins. Nous avons crié comme des enfants en voyant leur nageoire sortir de l’eau. Il y avait aussi ces eaux qui regorgent de poissons, avec des cercles d’eaux frétillantes qui ne sont autre que des sardines. Et enfin, nous avons savouré une eau chaude et turquoise, d’une propreté sans égal. N’oublions pas les petits villages de pêcheurs qui bordent les côtes et qui ont un charme tout particulier.

 

 

 

 

Du désert. C’était la première fois que je voyais le désert. Je garde dans mon cœur le souvenir du soleil qui se couche dans les dunes. Je ne veux pas oublier ces verres partagés entre amis, de ce moment où le temps s’est arrêté. Nous avons escaladé les dunes pour ensuite les dévaler dans l’autre sens, comme des gosses. Je me souviens de ces photos avec les omanais, de leur sourire et de leur fierté. De ces plaisanteries qui nous ont fait rire, chacun dans notre propre langue. Sur le moment, j’ai eu le sentiment de vivre quelque chose de fort, de privilégié, un moment comme on en vit peu.

 

 

 

De la ville. La vieille ville, dans son écrin rocheux renferme l’histoire du pays. Elle abrite aussi la grande mosquée dans toute sa splendeur. Elle est à mes yeux l’incarnation de la ferveur religieuse pleine de respecte et si éloignée du fanatisme. Nous avons pu découvrir cette religion qui n’était pas la nôtre en toute quiétude, partager et échanger. Nous avons également visité Nizwa pour découvrir son souk et ses forts.

 

 

 

 

 

 

 

 

De la gastronomie locale. Nous avons mangé des dattes, cueillies à même le palmier. J’ai découvert le lemon mint, dont je pourrais boire des litres. C’est une boisson fraiche, un peu comme le thé glacé avec des airs de virgin mojito. Oman c’est aussi des viandes mijotées en sauce, des pois chiche et du humous à tomber par terre. Sans oublier les feuilles de vignes, les fruits de mer et les poissons ! Et si vous aimez les grenades, alors là…

 

 

 

Oman, c’est tout ça à la fois et bien d’autres choses. Ce voyage m’a requinqué et m’a laissée émerveillée. J’ai vécu des moments uniques, à l’image de cette destination : sourires, joie simple, bonheur évident.

 

 

 

 

8 commentaires pour “Oman, la perle d’Orient

    1. Avec grand plaisir 🙂
      C’est effectivement un grand dépaysement et surtout une énooooorme bouffée d’air frais !

    1. C’est un pays vraiment magnifique et mes photos sont loin d’être aussi belles que la réalité 🙂

  1. Je crois que j’ai vu l’ébauche de cet article la toute première fois sur un groupe facebook partagé par le madmagz. Et je me souviens que j’avais pensé « c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de photos ». Même si je n’y suis jamais allé, tes photos dégagent tellement de sincérité. J’espère de tout coeur pouvoir visiter Oman un jour .

    1. Bien vu! Et bravo pour être une lectrice attentive des Lubies de Roxy (madmagz c’est le nom de la plateforme d’hébergement du mag 😉 )!!
      Dans le Mag je ne peux pas mettre autant de photos mais la je me suis fait plaisir! Et sincérité, c’est un des mots qui qualifie le mieux la destination!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *