Cheveux au naturel : comment on fait pour se lancer ? (1/2)

 

Hello ! Il y a quelques semaines sur Instagram, je vous avais montré la réception de mon colis de chez Aromazone et on avait discuté soins au naturel. Certaines m’avaient demandé quelques conseils. Certaines avaient des soucis qu’elles n’arrivaient pas à solutionner, d’autres veulent juste embellir leurs cheveux ou être plus soucieuse de l’environnement. Pour ma part, je vous avais expliqué ma démarche ici.
Je me suis dis qu’un petit guide pour commencer les soins au naturel serait peut-être utile. Alors le voici !

Par où commencer ?

Si vous voulez retrouver de beaux cheveux grâce au naturel, il va falloir arrêter les produits chimiques. Tous. Si vous faites les choses à moitié, ça ne peut pas marcher. Soit ça ne va rien changer. Soit vous aurez moins de silicone pour cacher la misère mais le naturel ne pourra pas distiller ses bienfaits. Donc on dégage tous ces jolis packaging colorés qui ne servent à rien (selon moi).

Avant toute chose, il va falloir faire une petite cure de désintoxication pour remettre vos cheveux dans leur milieu naturel. Ce que je veux dire par là c’est qu’à force de soin conventionnels (aka avec des produits de super marchés, même de gammes professionnelles), vos cheveux sont recouverts de silicones. Ce sont eux qui rendent vos cheveux brillants et « tout beaux ». Mais ce sont aussi eux qui agressent votre cuir chevelu, le font regraisser, l’étouffent. Pour cela, c’est assez simple. Pour commencer et comme dit précédemment, on arrête du jour au lendemain les shampoings avec du silicone. On achète un shampoing bio de base, pour cheveux normaux. Personnellement j’avais pris la gamme monoprix, celui ci. Le but c’est d’enlever le silicone et de voir ce qui se cache dessous. Vous partez en terre inconnue à la rencontre de vos cheveux. Émotion. Le silicone va s’enlever progressivement et vous allez pouvoir observer de quoi ont besoin vos cheveux, ce à quoi ils ressemblent vraiment. Normalement, vous aviez déjà une bonne idée de ce à quoi ils ressemblent. En revanche, l’arrêt du silicone devrait renforcer les traits et accentuer certaines problèmes.

 

 

Acquérir les bons réflexes pour ses cheveux

Pour enlever cette merde de le silicone, on use et on abuse du lait ou de la crème de coco et de l’argile. Vous mélangez les deux dans un bol pour obtenir une pâte (comme un gâteau au yaourt si vous voulez ^^). Ensuite, vous vous mettez la tête à l’envers au dessus de la baignoire/douche/lavabo et vous patouillez gaiement pour appliquer tout ça, en massant bien le cuir chevelu. Vous appliquez un film étirable (c’est l’instant glamour garanti) et vous partez faire votre ménage/mater une série/cuisiner pendant que ça pose. A partir de là, vous pouvez le laisser autant de temps que souhaité mais je dirai que 45 min est un minimum. Ensuite vous rincez et si besoin (la crème de coco peut être un peu grasse pour certains cheveux) vous faites un shampoing (avec votre nouveau shampoing bio of course).

Autre réflexe à acquérir d’urgence : on se lave le cuir chevelu et non les cheveux. Oui, je sais ça surprend, mais je vous promets que ça fait toute la différence. Quand vous appliquez votre shampoing, appliquez le uniquement sur les racines. Vous massez bien (profitez, offrez vous 2 ou 3 min de kiffe) et vous soulevez bien les racines pour nettoyer le cuir chevelu. ensuite au moment du rinçage, la mousse du shampoing va glisser sur les racines et les nettoyer juste ce qu’il faut. Ca évite de trop les assécher. A noter que les shampoings bio/naturels moussent moins que les shampoings conventionnels. C’est normal et ça n’a rien à voir avec leur efficacité 🙂

Concernant la fréquence des shampoings, on essaie de les espacer. Plus on lave le cuir chevelu, plus il produit de sébum. C’est pour ça que plus vous lavez, plus vos cheveux regraissent vite. Au conventionnel, je me lavais les cheveux tous les 2 à 3 jours. Au naturel depuis bientôt 2 ans, je les lave tous les 4 voire 5 ou 6 jours. C’est bénéfiques à tous les niveaux (cheveux, porte monnaie, planning,…).

Au bout d’un mois à ce rythme, normalement, vous aurez déjà déjà de quoi faire un premier bilan. Et souvent, vous allez vous dire « mes cheveux sont encore plus moches qu’avant ». C’est normal. Il n’y a plus de silicone pour cacher la misère. C’est là qu’on prend vraiment conscience de ce qu’on avait sur la tête en général. A partir de là, vous allez pouvoir vraiment commencer les soins selon votre nature de cheveux. Dans un prochain article, je vous donnerai plus d’information sur quel produit utilisé pour quel problème. D’ici là, allez acheter un nouveau shampoing et de la crème de coco 😉

 

 

Et pour continuer et surtout pour durer ?

Comme toute démarche, ce n’est pas toujours évident. La tentation est parfois grande de reprendre son ancien shampoing, ses anciens soins et hop. C’est pour ça que je vous conseille de faire le changement une fois votre dernier produit terminé, de les donner, de les jeter, bref de ne plus en avoir sous la main. Vous allez sûrement avoir des moments de découragement. Ou pas. Pour ma part, mes cheveux n’ont pas trop trop soufferts de la transition. Ils étaient peut-être dans un état vraiment cata en fait ^^ Dans ces moments là, dites vous que vos cheveux vous remercieront dans quelques temps. Personnellement ma motivation principale c’était de me dire que mes cheveux étaient de toute façon pas top au conventionnel. Donc tant qu’à être pas top, autant être au naturel. Souvent le coup de mou ne dure pas. Après un bon soin, vos cheveux sont au top et vous êtes repartie pour un tour 😉

En fonction de la nature de vos cheveux, des problèmes rencontrés, de ce dont ils ont besoin, etc, vous allez pouvoir mettre en place une routine. Pour ma part, j’essaie de faire un bain d’huile par mois. Quand c’est possible, je fais des cures où je n’utilise pas de shampoing pendant 4 à 5 semaines. Je ne lave mes cheveux qu’avec des poudres. Ca me permet de m’astreindre à des soins réguliers et ça laisse mon cuir chevelu souffler. J’essaie également de ne pas enchaîner deux shampoings d’affilé. Pour ça, c’est shampoing en semaine pour aller plus vite (si je n’ai pas le temps de faire un soin) et soin/lavage aux poudres le week-end quand je peux laisser poser longtemps. Au final, ça se fait naturellement et maintenant, je suis beaucoup plus efficace.

Au naturel, c’est un peu comme quand vous arrêtez une contraception hormonale. Votre corps va beaucoup plus s’exprimer. Si vous êtes fatiguée, stressée, pas bien ou autres, vos cheveux vous le diront aussi. Il faut accepter que rien n’est acquis. Vos cheveux peuvent subir le contre-coup de beaucoup de choses et il faudra donc adapter les soins par moment pour compenser. Et puis la nature de vos cheveux peut aussi évoluer. Ce qui leur correspondra un temps pourra devenir superflu, inutile ou contre-productif quelques mois plus tard. En bref, il faudra apprendre à lire vos cheveux.
A noter que les saisons ont aussi un impact. L’été, le cuir chevelu regraisse plus vite. A l’automne, ils font comme les feuilles des arbres, ils ont tendance à tomber davantage. Et l’hiver, le vent et les intempéries les fragilisent. Bref, on voudrait le printemps tous les jours !

 

 

Vous savez désormais comment vous lancer dans le naturel. Vous avez ici les informations pour préparer votre transition et de quoi remettre vos cheveux « à 0 ». D’ici quelques jours, je vous expliquerai quel produit utiliser pour quel problème. A très vite 😉

 

 

 

 

10 commentaires pour “Cheveux au naturel : comment on fait pour se lancer ? (1/2)

  1. Bonjour,

    Je suis passée au bio depuis quelques années maintenant et je dois avouer que je n’ai jamais eu des cheveux en si bonne santé et aussi beaux depuis cette décision. La phase de transition est bizarre au début, c’est clair, la sensation des cheveux qui crissent quand ils sont propres est surprenante mais inévitable et puis c’est un signe normal qu’on réapprend à écouter et respecter.
    Pour ma part, la phase de transition je l’ai faite avec beaucoup de masques naturels ( à base de jaune d’œuf, yaourt etc, et plus jamais, ça pue trop) et bains d’huile (notamment ricin et argan-j’aime bcp bcp argan) que je laissais poser des heures, voire une nuit entière pour ceux à base d’huile ( avec une serviette sur l’oreiller pour absorber le surplus), et ça a redonné du peps à mes cheveux et permis de se débarrasser des saloperies qu’ils avaient conservé jusqu’alors. J’utilisais les shampoings aroma zone (base neutre et des huiles nourrissantes que je rajoutais), et la phase de transition s’est très très bien passée. Aujourd’hui, j’utilise des shampoings solides environ deux fois par semaine, et un masque d’argan (c’est vraiment celui que me cheveux préfèrent) environ une fois par mois, séchage toujours à l’air libre, jamais de sèche cheveux ou lisseur ou brushing, et mes cheveux sont en pleine santé.
    Je ne peux qu’encourager celles qui hésitent à sauter le pas, la différence est tellement flagrante !!
    Merci pour cet article bien pensé et pédagogue.

    1. Merci du compliment, d’autant plus agréable de la part d’une connaisseuse 😉
      Pour ma part, je n’ai pas encore sauté le pas du sans sèche cheveux parce que j’ai beaucoup de frisottis autour du visage que je déteste…
      Par contre ils n’ont pas vu de lisseur depuis… pfiou bien 4 ans je pense.

      Et le shampoing Aroma zone, je ne l’ai encore jamais testé mais celui que j’ai (Lagona miel et bière) me va nickel 🙂

  2. Merci pour cet article ♥
    Pour ma part, j’ai arrêté les shampoings caca il y a déjà quelques années. J’avais acheté la gamme Melvita et Laguna (je crois). Une horreur ! Mes cheveux sont devenus dégueulasses ! Si je travaillais, ça aurait été la cata. C’est comme si je me lavais les cheveux à l’huile… Je sais qu’il faut un temps d’adaptation pour les cheveux lors du passage chimique au bio mais au bout de 6 mois, aucune amélioration… Et comme je n’aime pas le gâchis…

    Une fois terminés (Youpi !), je suis passée aux shmpoings du commerce, les moins méchants possibles. Je m’occupe de mes pointes chaque semaine avec du beurre de coco et ou du miel. J’ai reçu ls mois dernier de l’henné neutre (Aroma zone n’est pas du tout décidé à remettre le brun grenat en stock). J’ai retrouvé mes cheveux d’il y a une quinzaine d’années. Après deux soins en deux semaines, ils sont toujours bouffants, brillants. Sauf la frange qui ne change pas d’un iota : fine, plate, grasse…

    J’ai également tenté avant ça, le lavage avant rinçage du bicarbonate à la place du shampoing. Parait que ça décape vachement le cheveu mais comme d’origine ils ne reçoivent ni coloration chimique ni gel ni laque etc…, je n’ai pas vu de différence mais ça ne leur a pas fait de mal…

    J’attends de voir ton prochain article car je n’ai jamais utilisé de poudre et ça m’intéresse beaucoup !

    (vu la longueur du commentaire, tu comprends ma lenteur pour t’écrire :p)

    1. Pour prendre les choses dans l’ordre :
      1/ le fait que tes cheveux soient devenus très gras c’est assez surprenant… C’est généralement le contraire. Mais il y a beaucoup de possibilités pour lutter contre les cheveux gras. Donc ce n’est pas une fatalité. Après, les shampoings choisis n’était peut-être pas du tout adapté à tes cheveux. Et je pense que la transition n’a peut-être pas été faite de la meilleure façon possible. Le silicone accumulé, un shampoing pas adapté, des lavages hypers fréquents pour essayer de résoudre le problème… Ca a du foutre le bordel ^^

      2/les shampoings du commerce moins méchant, je n’y crois pas. Ils mettent un équivalent du silicone qui porte en fait un autre nom…

      3/ le henné c’est vraiment top mais moi ça ne correspond pas du tout à mes cheveux. Ils n’aiment pas ça ^^

      4/ le bicarbonate ça ne va peut-être pas abîmer tes cheveux mais je ne sais pas si ton cuir chevelu va bcp aimer… Tu peux l’utiliser en gommage mais il faut vraiment bien rincer. Je ne sais pas trop quel effet tu cherchais à obtenir mais j’éviterai perso…

      1. Pas évident de choisir le bon shampoing bio quand tu ne connais pas ta nature de cheveux. Avec quoi me laver du coup ? J’attends de voir ce que tu pourrais proposer en poudre…
        Lorsque je parle de shampoing du commerce, j’évite les L’Oréal, Fructis et Cie… Je me rabats sur du Petit Olivier que mes cheveux apprécient. Pour le moment…
        Le henné me les rend magnifique ! D’autant plus que je suis plus assidue sur les pointes. Mais la frange, rien à faire

        1. C’est pour ça qu’il faut suivre mon petit guide pour savoir de quoi ont besoin tes cheveux et acheter le bon shampoing 😉 et pendant la transition éventuellement laver aux poudres! Le prochain article arrive la semaine prochaine!

    1. Disons que les soins sont plus respectueux du cheveux et du cuir chevelu. Ils étouffent moins et donnent les éléments nécessaires pour la pousse. Donc effectivement ils y contribuent de manière générale. Et certains produits ont cette action la plus spécifiquement

  3. Hâte de lire la suite sur les produits Que tu conseils en fonction du type de cheveux et effectivement on se lave le cuir chevelu et non les cheveux! Ma tête ne ressemble tellement à rien en ce moment!

    1. L’arrivée de l’hiver est toujours un peu difficile avec le vent, le froid, la fatigue… Les soins sont d’autant plus importants!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *