Quand l’amour fait grandir…

amour grandir

 

On s’est rencontrés dès les premiers jours. Notre vie d’adulte commençait à peine et nos chemins se sont croisés. On s’est lié petit à petit, on est devenus amis, la complicité s’est tissée sans même qu’on s’en rende compte. Et puis les choses ont pris une autre tournure. Et un jour tu t’es déclaré. Tu m’as ouvert ton coeur et j’en suis restée sans voix. 

Ces débuts en pointillés…

Parfois, quand on veut se rendre quelque part, on s’élance timidement. On avance à tâtons, on ne regarde pas trop loin par peur de ce qui nous attend. Et puis parfois, on fait demi-tour. Parce que ce chemin est vraiment trop caillouteux, plein d’ornières et de racines qui nous font des croche pattes. Alors on s’assoit, on fait une pause. 

Nous deux, ça a commencé comme ça. Tu t’es élancé mais tu as décidé de faire demi tour. Ça m’a blessée, ça m’a mise en colère. Je t’en ai énormément voulu. Alors j’ai voulu me venger. Je ne t’ai pas épargné et quand tu es revenu, je t’en ai fais baver. Mais il faut bien reconnaître une chose : tu es persévérant. Alors tu t’es accroché, tu m’as prouvé que tu tenais à moi, que tu voulais passer outre l’avis des autres, que je comptais plus que ça. Alors je me suis laissée convaincre, j’ai baissé ma garde et je t’ai laissé rerentrer dans ma vie.

 

amour grandir relation

Aimer pour grandir

Notre chemin commun a vraiment commencé ce jour la. Je t’ai accordé une totale confiance. Malgré la peur qui me chuchotait à l’oreille, malgré cette petite voix qui me disait que tu allais repartir et me laisser, que j’allais encore pleurer. Malgré tout ça, je t’ai laissé faire, j’ai cru en nous. On s’est attachés, encore plus, on est tombé amoureux. 

Tu as été le premier pour beaucoup de choses. C’est toi qui a fait de moi une femme. C’est toi le premier qui m’a dit « je t’aime ». Tu es le premier à m’avoir fait me sentir belle dans les yeux d’un homme, à m’avoir donné confiance en moi. Durant cette période si difficile de ma vie, tu as été mon rempart contre la terre entière. J’étais à vif, complètement perdue et bouleversée par mes émotions. Et tu étais la. Toujours. Tu étais cette oreille attentive à laquelle tout raconter, cette épaule sur laquelle pleurer et ces bras dans lesquels me réfugier. Pendant des mois, tu m’as protégé parce que je n’avais pas la force de faire face.

Tu m’as fait grandir. C’est comme si j’avais toujours évolué dans une petite cour avec une palissade. Et toi, tu m’as fait la courte échelle pour que je puisse regarder par dessus la palissade. Tu m’as sortie de mon brouillard et tu m’as propulsée vers autre chose. C’est comme ces enfants à qui on apprend à faire du vélo. On les aide a tenir le guidon tout en les poussant en même temps. Et un jour, tu as lâché et tu m’as donné la petite impulsion dont j’avais besoin. Tu m’avais lancée sur la route et je n’avais plus besoin de toi.

 

amour relation histoire grandir

 

Quand l’amour finit

Ça a mis du temps à faire son chemin dans sa tête. Je ne voulais pas. C’était trop dur,  ça me faisait peur. Être sans toi, c’était comme me retrouver nue, seule au monde, au milieu de la foule. Tu étais mon amoureux mais aussi mon meilleur ami. Et j’avais besoin de toi. Mais mon amour pour toi avait évolué, c’était devenu un amour différent. Et ce n’était plus juste. On ne donne pas à boire a quelqu’un qui a faim. Tu attendais de moi des choses que je ne pouvais plus te donner. 

J’ai mis fin à notre histoire. Ça n’a pas été facile. Ce n’est pas plus facile d’être celui ou celle qui part. Il m’a fallu du temps pour ne plus avoir peur. Pour remonter la pente, passer à autre chose. Il a fallu que j’apprenne à surmonter les épreuves seule, à faire à la réalité, à continuer de rouler. Tu m’avais donné cette petite impulsion, il fallait que je continue à pédaler. 

Après toutes ces années, je regarde la situation avec maturité et avec la tête froide. Notre relation n’avait plus d’avenir et aujourd’hui, nous ne pourrions même pas être amis. L’amour s’en était allé. Aujourd’hui je me demande si cet amour existait pour les bonnes raisons. Nos valeurs étaient trop différentes, je n’étais pas assez solide. Malgré tout ça, je sais que je te dois beaucoup. C’est grâce à toi que je suis celle d’aujourd’hui, tu as été le point de départ de beaucoup de choses. 

 

Alors nous n’avons plus rien à nous dire… Mais je tiens quand même à te dire merci.

 

6 commentaires pour “Quand l’amour fait grandir…

  1. Très bon article; très touchant. Vraiment contente de découvrir ton blog et tes articles grâce à ton dernier billet sur lequel je suis plus qu’alignée concernant l’avenir du blogging. Ce billet m’aura au moins permis de découvrir ton univers 🙂

    A bientôt
    Laury

    1. Alors il aura au moins servi a quelque chose!! Merci pour ton gentil commentaire et a très vite alors!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *