Séville la belle Andalouse : pour un voyage 100% réussi

 

Pour finir le mois d’Août (et la période des vacances…), je vous retrouve aujourd’hui pour un article voyage ! Ceux qui me suivent sur Instagram (retrouvez nous sur Et_dans_ces_mots) ont déjà pu voir quelques photos de cette super semaine que nous avons passé à Séville avec Monsieur.

La Belle Andalouse

J’ai découvert Séville en janvier 2016. J’étais invitée pour le boulot à une soirée du Convention Bureau de Séville. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur cette ville d’Espagne qui devient de plus en plus tendance. La capitale de l’Andalousie m’a marquée avec ses couleurs incroyables, ses monuments magnifiques et son histoire contrastée. Depuis ce jour là, la belle Séville traînait dans un coin de ma tête. Quand est venue l’heure de choisir notre destination de vacances, c’était presque une évidence pour moi.
 
Nous sommes donc partis du jeudi 27 juillet au vendredi 04 août. En partant en semaine, à cheval sur juillet août nous avons pu avoir des billets d’avion moins cher et se permettre de rester un jour de plus. Pour cette semaine, nous avions louer un appartement avec Airbnb, que je ne présente plus. Fonctionnel, propre, idéal pour deux, et surtout avec une piscine sur le toit de l’immeuble, il nous a très bien convenu. Il était parfaitement situé et la propriétaire est très arrangeante (même si nous ne l’avons pas vue). Vous pouvez le retrouver ici. Il y a plusieurs appartement disponibles dans ce même immeuble alors si celui-ci n’est pas dispo, n’hésitez pas à regarder les autres !
 
 
Cette semaine a forcément été riche en découvertes comme vous vous en doutez. On ne va pas faire durer le suspens plus longtemps : nous avons A-DO-RE. Pour vous faire partager ça au mieux, je vous propose tout d’abord un article sur Séville en elle-même. Dans un second temps, je vous proposerai un autre article avec un exemple de programme pour une semaine en Andalousie.

Séville, c’est parti !!

Point de vigilance pour commencer : le climat. Oui, à Séville, au mois d’Août il fait chaud. Très chaud. Genre entre 35 et 40° tous les jours. Si vous n’aimez pas la chaleur, partez plutôt au mois d’avril ou d’octobre. Pour notre part, nous aimons la chaleur l’été, pouvoir vivre en short, profiter du soleil. Et petite contrepartie sympa : la chaleur fait fuir pas mal de gens. Donc il n’y avait pas trop de monde. Peu ou pas de queue pour visiter, des photos qui sont canon parce qu’elles ne sont pas envahies de touristes, de quoi profiter tranquillement !
Le matin, c’était réveil en douceur vers 10h. Ensuite, nous allions profiter de la piscine, de 11h à 13h30 environ. Nous étions pratiquement toujours seuls, un luxe ! Déjeuner au frais à l’abri avec la clim’ puis nous partions pour nos visites du jour !
Ce rythme était idéal. Il nous a permis de voir tout ce que nous voulions sans avoir à courir. Certes on part à l’étranger pour visiter mais hors de question de courir sans arrêt, on est aussi en vacances pour se reposer et profiter !
 
 
Pour cet article, je n’avais pas envie de vous refaire une liste des lieux à visiter, vous trouverez ci partout (je le sais, j’ai consulté un certain nombre de blogs, pour ne pas dire un nombre certain). A la place, je voulais plutôt vous mettre en avant ce qui nous a vraiment plu, ce qui nous a un peu moins emballé. En bref, voici un avis objectif pour faire le tri dans tous ces itinéraires qu’on vous propose et où tout vous semble incontournable.

Ce qu’on a adoré 

L’ Alcazar : oui je sais dis comme ça, c’est cliché. Mais bon sang, c’est vraiment beau et magique. Le parc est très bien entretenu et beau, le bâtiment est impeccable aussi. J’aurai pu tout prendre en photo (#unpeuchinoise). Et le bonus : il y a une sorte de kiosque quand vous allez vers la sortie, proche des toilettes et de la terrasse du café. Se poser là, dans le jardin de l’Alcazar, à l’ombre pour bouquiner, c’est the cherry on the cake (oui je parle anglais ! par contre, ne me le demandez pas en espagnol…). Et on a eu un petit ami qui nous a captivés pendant quelques minutes…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Place d’Espagne : je ne classe pas ces lieux par ordre de préférence. J’en serais bien incapable. La place d’Espagne, c’est ce qu’on voit sur les 3/4 des photos de Séville, c’est LE lieu distinctif. Et maintenant que je l’ai vu de mes yeux, je comprends pourquoi. C’est tout bonnement incroyable. Les couleur, l’architecture, l’harmonie de l’ensemble, je ne trouve rien à redire. Là aussi, j’aurai pu rester des heures, la prendre en photo sous tous les angles. Alors parcourez la place en long, en large et en travers, regardez là sous tous les angles et montez à l’étage.
 
 
 
 
 
 
La cathédrale et sa tour: pour la faire courte, elle est somptueuse. Le travail de la pierre et des matériaux permet des couleurs et une lumière vraiment particulière. Et on peut le dire, ça ne lésine pas sur le doré. Même si vous n’êtes pas religieux, c’est un monument phare de la ville qui a joué un rôle important de l’histoire espagnole. N’hésitez pas à monter dans la Giralda, la grande tour. La vue en haut de la tour est vraiment sympa et la montée se fait bien (ce sont des rampes et non escaliers)
 
 
 
 
Le quartier juif : on en a visité plusieurs et c’est peut-être le seul qui m’a marquée. Ce sont plein de très jolies ruelles, on se sent au coeur de la ville, avec un caractère beaucoup plus authentique.
 

Si vous avez le temps 

Il y a des endroits qu’on a aimé voir et visiter mais si vous les ratez ou que vous devez faire des choix, ce n’est pas dramatique.
 
Les arènes : nous ne sommes pas fans de la corrida. Nous en avions vu une à Valence pour savoir de quoi on parlait. Clairement, on n’a pas accroché. Mais visiter les arènes, c’est différent. C’est une partie intégrante de la culture espagnole. La visite est agréable (et au frais !), elle est en anglais et espagnol. La visite se fait uniquement sur ce format mais ce n’est pas désagréable. Après, ça reste très classique et j’ai préféré celles de Ronda.
 
 
 

 – Le parc Maria Luisa : il est très agréable pour se promener à l’ombre, il y a des fontaines un peu partout. Sur l’île aux canards, le kiosque est juste parfait pour se poser et bouquiner (oui, on aime bien lire dans des kiosques). Ce n’est pas vraiment le genre de parc où vous allez poser votre serviette pour une sieste à l’ombre mais il est calme et très vert. Après, ça reste un parc, nous n’y avons pas vu plus de choses que ça.

 

 
 
Le Parasol :  c’est un autre des monuments caractéristique de Séville. En haut, vous avez une vue sur toute la ville. C’est joli mais sans être transcendant à mon sens. Le tour de la galerie se fait assez rapidement. Le petit verre en haut est très sympa, ça rafraîchit et ça change un peu.
 
 
 

Ce qui ne vaut pas le coup selon nous

Alors là, je vais être beaucoup plus catégorique, il y a des endroits où on s’est dit « ouai bon et alors? ». Ils figuraient pourtant dans les guides qu’on avait regardé, sur beaucoup de blogs. Pourtant, ça nous a laissé froids (enfin.. non mais vous voyiez ce que je veux dire !).
 
La Golden Tower : c’est le musée maritime et à moins d’être passionné par la question, je l’ai trouvé un peu tristoune et pas spécialement intéressant. La vue d’en haut est assez classique et la configuration fait que vous ne verrez pas grand chose (protection à 1m du rempart donc impossible de s’approcher). Bon par contre… il y a la clim ^^ Je vous conseille de venir à la tombée de la nuit ou au coucher du soleil et de la photographier de l’extérieur.
 
 
Triana : c’est un quartier résidentiel assez populaire, en soi nous n’avons pas trouvé grand chose à voir. Cela tient peut-être à la saison et à l’heure, les gens sont chez eux au frais ou partis ailleurs. On en parle comme le quartier des artistes mais ça ne nous a pas sauté aux yeux. En revanche, dans la rue qui prolonge le pont, beaucoup de petits restos et bars, idéal pour boire une sangria !
 
 
 
 
Alfalfa : c’est un quartier résidentiel avec des petits commerces. Je ne lui ai pas trouvé de charme particulier, surtout l’après-midi. A faire le soir éventuellement, il y a normalement plus d’activité car il y a pas mal de petits bars.
 
 

Les restos qu’on a préféré

Le bar à tapas Taberna Aguilas : le vrai, hyper authentique! La salle est toute petite, on a eu la chance d’avoir une place. Pour la petite anecdote, on voulait aller dans un autre bar mais arrivés sur place, il y avait une liste d’attente. Donc on est allé voir celui-ci et on ne regrette pas du tout ! Pas de terrasse et une petite salle avec quelques tables hautes, une déco façon guinguette et la carte affichée sur un grand tableau ardoise. La sangria est préparée dans un tonneau et les tapas sont très bon avec bcp de goût. On a pris une petite dizaine de tapas ainsi qu’un pichet de sangria et on en a eu pour 35€. Je vous recommande le mini burger, le sandwich saumon et fromage frais et la tortilla !
 
 
 
 
Mariatrifulca sur le pont Isabel II : c’est un joli restaurant avec une très belle vue sur la rive d’en face. Le service est adorable, ils essayaient de nous parler en français et de nous conseiller sur la carte. Il y a une terrasse en roof top, plusieurs salles sur deux niveaux et une terrasse sur le quai. Nous avons opté pour la salle qui est au niveau du pont. Il y avait une soirée à l’étage et pour le reste je ne sais pas trop, le dispatch des clients reste un peu obscur pour moi. En tout cas, ça se remplit très vite. La carte est variée. Monsieur a pris un poisson frit et moi quelques tapas (je ne fais pas semblant quand je vais en Espagne, j’adore ça !). J’avais peur du resto à touristes du fait de sa localisation mais en fait pas du tout.
 

Alors, ça vous a donné envie de partir ?

 

4 commentaires pour “Séville la belle Andalouse : pour un voyage 100% réussi

  1. Tout simplement SUBLIME. Séville a été mon plus beau voyage. Nous sommes partis début novembre et avons pu profiter d'une température très agréable de 30° alors que c'était déjà l'hiver chez nous!
    J'ai adoré vivre au rythme espagnol et déguster de fabuleux tapas.
    Voir tes photos ne me donne qu'une envie; y retourner!!
    Bises

    1. Cet article aura au moins servi à quelque chose alors ^^
      C’est vrai qu’en hiver ou au printemps, ça doit être hyper agréable. Peut-être qu’on y retournera d’ailleurs!

    1. Je dois dire que je connais peu l’Espagne, on avait aussi fait Valence, et les Baléares. J’avais hâte de découvrir Séville et je n’ai aucun regret !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *