Routine beauté : comment j’ai sauvé la peau de mon visage

 
Pendant de longs mois, j’ai du me battre avec la peau de mon visage pour qu’elle accepte de ressembler à quelque chose. A 25 ans, on aimerait pouvoir se dire qu’on en a fini avec les problèmes de peau et pourtant. En décembre 2015, j’avais une peau nickel. Tellement nickel que ça me faisait mal au coeur de mettre quelques chose dessus et je la laissais nue. Pas de poudre, pas de fond de teint rien. En mars 2016 commençait une sale période qui aura duré plus d’un an au final. J’avais constamment des imperfections, des rougeurs, un bouton par ci ou par là. L’enfer.

Trouver la cause du problème

J’ai essayé bon nombre de choses. Différentes mousses lavantes, des savons pour le visage, du bio, du moins bio, l’éponge Konjac, des gommages, des crèmes, des soins pour peaux à problèmes, des crèmes pour l’acné adulte. J’en passe et des meilleures. En conclusion ? Un sacré paquet de produits achetés pour des résultats inexistants. J’ai parcouru Internet dans tous les sens et j’ai noté deux trois choses par ci par là.
 
Et puis un jour, tilt, la lumière qui s’allume dans ma tête. Retour en arrière : en février 2016, Monsieur et moi déménageons, toujours dans le même département mais dans une autre ville des Hauts de Seine. J’ai commencé un nouveau boulot en janvier donc le stress est bien au rendez-vous. J’ai réalisé que cette mauvaise période avait commencé à peine un mois après notre déménagement. Pour moi, il y avait forcément un lien. Il ne m’a pas fallu beaucoup plus de temps pour trouver le coupable. Le calcaire. L’eau chez nous en contient beaucoup, c’est même écrit sur les analyses qu’on nous envoie.

Banir l’eau de ses soins

Le calcaire a eu deux effets négatifs sur ma peau. Il l’a agressée et l’a fragilisée, la rendant plus sensible aux imperfections. Il l’a également asséchée, d’où les rides d’expression que j’ai maintenant. Le pire c’est que sans savoir cela, je nettoyais ma peau toujours plus en profondeur. Avec des savons et des mousses certes spécialisées et conçues pour le visage mais nécessairement avec de l’eau. Donc avec du calcaire. Donc j’empirais les choses.
 
Quand j’ai eu cette « révélation », j’ai cherché des alternatives. Et j’en ai trouvé (sinon cet article n’aurait pas de sens vous me direz ^^). Je vous livre donc ma routine, celle que j’utilise tous les jours. Et vous pourrez constater à quel point elle est light. Moins de produits, c’est une peau qui retrouve sa vraie nature, qui se régule seule, qui se défend seule. Et qui forcément se porte mieux, j’en suis convaincue.
 

Ma nouvelle routine

Le matin : malheureusement, à 25 ans, on ne se réveille plus comme à 16 ans, fraîche comme la rosée du matin.
Je commence par un pschitt d’eau micellaire, d’eau florale ou d’hydrolat. En fait, n’importe quoi tant que ça a la consistance de l’eau mais que ça n’en n’est pas (et que donc ça ne contient pas de calcaire). Je cherche juste à la rafraîchir, à enlever les éventuels résidus de transpiration et à me réveiller. J’essuie mon visage très classiquement. Et je passe à l’hydratation. En ce moment, j’utilise Hydra Genius dont je vous avais parlé ici. J’ai également utilisé la crème Normaderm de Vichy pour peaux à imperfections.
A la suite de ça, je me maquille. A l’heure actuelle, je n’utilise quasiment plus de fond de teint. Si besoin, j’utilise un fond de teint léger de chez Yves Rocher (plus d’infos ici)
 
Le soir : cette étape me prend beaucoup moins de temps qu’avant, elle est redevenu un moment plaisir et cocooning. Fini l’époque où j’inspectais ma peau, où je la tripotais, où je la torturais.
Je commence par me démaquiller. J’utilise depuis un moment l’eau micellaire biphasée de L’Oréal. Tout le monde ne l’aime pas mais personnellement, elle me convient très bien : j’adore son odeur, elle me laisse la peau douce et propre, elle démaquille très bien les yeux. Je finis en général avec un peu de lait démaquillant ou d’eau micellaire pour vérifier que le dernier coton est bien propre. Et je termine avec un pschitt d’eau florale ou d’hydrolat pour enlever tout résidu de produits, avoir une sensation peau nette et douce.
Là dessus, je passe au soin. J’applique une crème hydratante. En ce moment, j’utilise un soin hydratant Sublimist de l’Oréal avec un léger anti-âge. A la base c’est une crème de jour mais je l’utilise comme soin de nuit. J’ai aussi utilisé Hydrabio de Bioderma et Hydrabomb de Garnier. 
 
Et c’est tout.
Oui, c’est tout. 
En gros : de la crème hydratante, du démaquillant et une eau florale.
 

Quelques règles de base

Mais à côté de ça, il y a des règles de bases à respecter. Pas de savon sur le visage, jamais ! On a beau vous dire que c’est du savon conçu pour le visage, tout ça, ça n’en reste pas moins du savon. Ca décape, c’est trop violent pour une peau fragile comme celle du visage. Donc exit le savon, il y a bien d’autres moyens de nettoyer son visage. 
On limite l’eau du robinet. Après la douche par exemple, où ma peau est forcément en contact, je rince avec un pschit d’eau florale. C’est tout simple, ça prend quelques secondes et ça fait une vraie différence. On ne peut pas éviter d’avoir le visage en contact avec l’eau du robinet mais on peut limiter son impact. 
 
Pour gérer la période de transition et aider mon visage, j’ai utilisé quelques produits. J’en utilise encore certains dans les moments de… crise ^^ (gros stress, fatigue intense, période du cycle, etc). L’arme imparable c’est l’huile essentielle de tea tree. J’en ai toujours un flacon. Il suffit d’en appliquer un peu chaque jour sur l’imperfection et en quelques jours, il n’y a quasiment plus rien (j’ai une peau qui cicatrise assez lentement). Les armes de choc sont aussi des huiles : huile végétale de nigelle, huile essentielle de sauge sclarée, huile essentielle de ravintsara. En mélangeant ces quelques huiles (selon des proportions bien précises, on ne rigole avec les huiles essentielles 😉 ), j’ai préparé un sérum anti-imperfection. En l’appliquant quotidiennement pendant quelques semaines, j’ai vu une différence flagrante. Tous les micro-kystes que j’avais ont disparu, ma peau s’est unifiée, j’ai très peu d’imperfections et elles durent moins longtemps. 
 
 
Pour nettoyer ma peau, j’utilise un gommage spécial visage Neutrogena. Et quand j’ai envie d’un nettoyage en profondeur, je prépare un masque argile – curcuma – miel, à laisser poser 10 minutes. On en parlait déjà ici et c’est toujours aussi efficace !

En conclusion

Je dirai que ça ne sert à rien d’acheter des tonnes de produits (mais ça on le savait déjà). Il faut juste redonner de l’air à sa peau, lui donner uniquement ce dont elle a besoin et limiter l’eau du robinet si elle est calcaire. Evidemment, cela a fonctionné car je ne souffre pas d’une maladie de la peau quelconque. Il fallait simplement rééquilibrer ma peau. Néanmoins, je pense que cette routine peut être une bonne base pour toutes les peaux, à agrémenter éventuellement d’un produit spécifique sur les conseils de votre dermatologue pour traiter un problème en particulier.
 
Et vous quelle est votre routine ?
 
 
 

2 commentaires pour “Routine beauté : comment j’ai sauvé la peau de mon visage

    1. C’est un des derniers trucs que je mettrais sur mon visage… Il parait que la vodka est très bonne pour les cheveux ceci dit ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *