Tourner le dos au passé et avancer vers l’avenir…

Se recentrer sur l'avenir
 

Ca n’a pas toujours été facile entre nous, loin de là. 

Une relation épineuse

Longtemps, on ne s’est pas compris, tu étais cette figure d’autorité, avec ces réactions que je n’aimais pas, que je désapprouvais même. Tu étais synonyme de sanction, de punitions et d’ordres à exécuter.
Il n’y avait pas de place pour la complicité, pas de place pour la discussion et peu de tendresse entre nous. Ca me fait mal de l’écrire mais pourtant je ne trouve pas d’autres mots pour exprimer tout ça.
 
Le temps a passé, j’ai grandi. Les choses ont empiré. J’avais de plus en plus mon mot à dire, j’osais, j’exprimais mon désaccord. J’allais contre toi et je marquais mon mécontentement. Il y a eu des périodes de rupture, des moments où je ne voulais plus te voir, plus rien avoir à faire avec toi. En silence mais sûrement, je t’ai cantonné au strict minimum dans ma vie. J’étais cette jeune fille hypersensible, qui prenait chaque mot un peu dur comme une attaque, chaque remarque comme une critique. Tu n’avais pas conscience que j’étais si sauvage, à vif. Et tes mots ont bien souvent amplifié le phénomène.

Le temps de l’apaisement

Et puis le temps faisant son oeuvre, encore et toujours, nos rapports se sont apaisés. J’ai continué à grandir ou tu as vieillis, je ne sais pas. Peut-être un peu des deux… J’ai appris à voir les choses autrement, à regarder la situation avec des yeux d’adulte, à me mettre à ta place aussi peut-être. L’autorité n’avait plus sa place entre nous, les rapports étaient plus égalitaires, le dialogue plus facile.
Petit à petit, tu m’as surprise en exprimant la tendresse, le soutien, l’humour. Nos discussions devenaient plus profondes, nous avions de vrais échanges. Il y a eu des moments difficiles où, avec toute la pudeur qui te caractérise, tu as su être là et me montrer ton amour. 

 

Avancer sereinement
 

Et te redécouvrir

Ces derniers temps, j’ai découvert des facettes de toi que je ne connaissais pas. Tu m’as laissé voir ce qui se cache derrière ta carapace. La réflexion que je mène sur moi même m’a permis de te percevoir différemment, de te comprendre un peu aussi. 
J’ai pris conscience de la timidité qui te caractérise, de cette peur de mal faire, de ta maladresse qui compliquent parfois les choses. L’intention de bien faire est toujours là mais les mots sont parfois mal choisis. La tendresse est là mais tu ne sais pas l’exprimer alors elle reste prisonnière.
Tu ne m’as pas appris à parler, tout simplement parce qu’on ne t’a pas appris à le faire. Alors tu reproduis ce schéma où les mots font peur, où le dialogue qui pourrait laisser place à la contestation est étouffé. J’ai découvert que bien souvent, tu es une oreille attentive, qui ne demande qu’à comprendre, qu’à avoir les explications pour comprendre la situation. Que résoudre les conflits ne te fait pas peur, tu ne sais juste pas comment faire.
Et surtout j’ai pris conscience des valeurs qui t’animent : respect, loyauté sans faille, sens du travail et de l’argent, amitié, humilité. 
 
Ce sont autant de valeurs que tu m’as transmises. Et pour ça, je dois te dire merci. Merci Papa d’avoir fait de ton mieux pour me donner les meilleurs chances dans la vie. Pour avoir su me transmettre les bonnes valeurs pour faire de moi une bonne personne. Merci d’avoir dépenser ton temps, ton énergie et ton argent pour me donner les moyens de partir du bon pied.

 

Apprendre à se connaitre
 

Merci Papa !

Je n’ai pas encore finis ce billet que déjà les larmes sont là. Nous n’exprimons pas nos sentiments entre nous et nos émotions restent bien cachées. Notre relation n’a pas toujours été facile mais je la vois s’améliorer année après année. Si le passé n’a pas été tout rose, il est désormais derrière nous. Je veux regarder vers l’avenir. Si être un papa n’a pas toujours été facile pour toi, je suis convaincue du plus profond de mon coeur que tu feras un grand-père hors du commun quand le moment sera venu. 
 
Alors en ce jour de fête des pères, ma conclusion sera finalement assez simple : bonne fête Papa, merci pour tout, je t’aime.
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *